Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 08:16

J'écris cet article pour préserver un peu de ma santé mentale. Noir est noir, blanc est blanc. Cela au moins est certain.


Quand un hacker trouve une porte ouverte dans Windows permettant l'entrée dans le système à des personnes mal intentionnées, on parle de « failles de sécurité dans le système ». On ne dit pas « Il y a des tas de portes elles ne deviennent des failles que quand on les a trouvées » ou d'autres choses du même genre.

Une faille de sécurité est découverte quand elle est utilisée mais elle existe avant d'être découverte.

Pour les attentats de Nice, le Français restant le Français, ce devrait être la même chose. Il y avait une faille dans le dispositif de sécurité puisqu'un attentat a pu être perpétré.

Imaginons un instant qu'il n'y ait pas eu de failles dans le dispositif de sécurité. Comme nous étions en alerte maximale, il est impossible de faire mieux. N'importe quel blaireau avec un permis poids lourds peut venir massacrer dans toute réunion publique. « Il n'y a qu'un mur de béton armé qui peut arrêter un camion de 19t » (je cite de mémoire M. Cazeneuve ou Vals). Notre dispositif de sécurité sans faille ne sert donc à rien et nous pouvons le supprimer.


Plus sérieusement, on peut se poser la question : Un camion de 19t qui circule dans une zone où sa circulation est toujours interdite, un jour où la circulation des poids lourds de ce tonnage est partout interdite sans être contrôlé, est-ce une faille dans le dispositif de sécurité ? Il n'y a que deux réponses « oui » ou « non ».

Quelle est la vôtre ?

Partager cet article

Repost 0
Published by John Smith Images
commenter cet article

commentaires