Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 10:39

Un de mes lecteurs fidèles me fait valoir que mes théories ressemblent beaucoup à la théorie du complot. C'est une remarque je me me suis faite aussi je peux donc lui répondre.

 

« Ce n'est pas parce l'on est paranoïaque qu'il n'y a pas quelqu'un qui nous veut du mal, malgré tout. » Comme on le disait dans les années 60-70.

Cette phrase n'est qu'une formule abstraite qu'il faut adapter aux exemples concrets.

 

Un exemple un peu baroque.

Il est probablement faux d'imaginer qu'il y a un groupe organisé de personnes dont le but est d'envelopper la Terre entière d'une mince couche de merde de chien.

Pourtant, je mets le lecteur au défi de trouver une plage publique, une pelouse publique… où l'on puisse s'allonger sans être certain de se coucher dans les merdes de chiens fraîches.

Avec un peu d'imagination nous retrouvons la formulation des années 60-70. Il n'y a pas de complot mais ça revient en pratique quasiment au même. La théorie du complot est une exagération d'un phénomène réel.

 

En clair, ce n'est pas parce qu'il y a une théorie du complot sur un sujet que ce sujet ne pose pas problème.

Une façon nouvelle d'étouffer les questions sur un sujet consiste d'ailleurs à mettre en avant une théorie du complot qui aidera à discréditer ceux qui essayent de pointer un problème. C'est probablement un complot.

 

Ce même lecteur m'objecte qu'il ne peut pas y avoir de théorie du complot parce que différents groupes de pouvoir ont des intérêts contradictoires et il prend l'exemple des groupes pétroliers, des industriels du solaire et les fabricants de bio carburants.

Je comprends son objection mais elle me semble un peu simple.

 

Prenons les souverains de France et d'Angleterre. Ils avaient des intérêts contradictoires au point de se livrer des guerres à répétition. Lorsque les Français sont devenus républicains, les intérêts contradictoires ont été oubliés et les dits souverains se sont unis pour faire échouer la révolution. Ils avaient des intérêts contradictoires ET des intérêts communs. Nous avons là un deuxième exemple plus sérieux pour illustrer le « Ce n'est pas parce l'on est paranoïaque qu'il n'y a pas quelqu'un qui nous veut du mal, malgré tout. »

Qu'il y ait ou non un complot de la noblesse contre les républicains est peu important puisqu'en pratique tout se passe comme si il y en avait un.

 

Nous vivons dans une société de consommation. TOUS les groupes de pouvoir ont intérêt à ce que nous surconsommions. Cet intérêt commun est bien plus fondamental que les divergences d'intérêts qui peuvent surgir entre deux groupe rivaux. Le parallèle avec la noblesse et les républicains se décalque sans problème.

 

C'est pour cela que la publicité peut être considérée comme une propagande. Elle est omniprésente et martèle sans relâche que notre société de consommation est non seulement la meilleure mais la seule possible.

 

Si c'est si vrai, pourquoi faut-il tant le répéter ?

Partager cet article

Repost 0
Published by John Smith Images
commenter cet article

commentaires