Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 11:55

Dans un précédent billet j'avais promis d'explorer la corrélation entre bêtise et vote d'extrême droite : Plus la population est stupide plus le vote d'extrême droite est important.


Cette hypothèse implique qu'une proportion importante des Français sont stupides. Bien qu'apparemment choquante cette première conclusion ne me gêne finalement pas trop. Je vois en effet mes compatriotes faire et refaire les mêmes erreurs de raisonnements.

Ne votent-ils pas à répétition pour des hommes politiques officiellement (c'est le mot clé) corrompus ? C'est si vrai que nos politiques ont une expression pour cela : « La prime à la casserole ».

Dans un autre ordre d'idées hors du champ politique, on aura une idée des raisonnements des électeurs sur le lien ci-dessous. La logique n'est ni leur force ni leur alliée.

https://www.facebook.com/defendrelesanimaux/photos/a.447638585119.237073.147628230119/10153888125770120/?type=3&theater


La progression du vote d'extrême droite implique aussi que mes concitoyens deviennent de plus en plus stupides. Je n'ai pas non plus de problème avec cette assertion que j'explorerai dans un prochain billet.



Repost 0
Published by John Smith Images - dans Extrême droite Politique Stupidité
commenter cet article
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 08:35

Habitant Prague et un peu naïf, j'ai à plusieurs reprises donné mon avis sur Tripadvisor.

Il s'agissait pour moi de prévenir les lecteurs éventuels des arnaques fréquentes et de favoriser les endroits et les personnes qui offrent un bon rapport qualité/prix.

Il faut reconnaître que les avis sont publiés. S'ils sont négatifs ils ne sont pas immédiatement noyés sous un déluge d'avis favorables commandés par le propriétaire du lieu critiqué.


Le processus est instructif et amusant. Quand on envoie un avis à Tripadvisor, on reçoit 100 points. Au bout de 500 points on a un badge !!! Au bout de 1000 points on a un badge encore plus beau. De plus on reçoit des encouragements : « Allez John, encore un petit effort et vous serez un contributeur avancé. Vous aurez un badge encore plus joli !!! »

Je me donne du mal, je deviens un client compulsif des restaurants devant lesquels je ne peux plus passer sans y manger pour donner mon avis sur Tripadvisor. Rien n'y fait, Tripadvisor n'est pas satisfait. Ils m'envoient même de la publicité pour les endroits que je n'ai pas (encore) visités.


Je laisserai le lecteur tirer sa propre conclusion de cette intéressante anecdote et évaluer lui-même Tripadvisor.


Je les ai déclaré en courrier indésirable.



Repost 0
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 10:07

Une sujet que je trouve intéressant sur l'expatriation abordé par le petit journal sur le lien ci-dessous :

http://www.lepetitjournal.com/expat/vie-quotidienne/239104-expatriation-echec-temoignages


Comme Nicolas, je voyage de pays en pays. Tous les 4 ans.

L'expatriation c'est l'excitation de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture, une nouvelle vie.

C'est aussi l’occasion de découvrir une nouvelle langue (essayez le Tchèque pour avoir une idée), d'être constamment "l'étranger" (dans quel pays l'étranger est-il bienvenu?), de trouver de nouveaux amis (et d'abandonner les anciens avec ce que cela représente de déchirement), de trouver un nouvel appartement (dans un pays dont on ne parle pas la langue), de trouver un nouveau boucher (et de s'apercevoir qu'il n'y a pas de charcuterie digne de ce nom, c'est « culturel »), d'abandonner milles habitudes confortables pour avoir à en recréer milles autres.

Je n'aurais pas pu rester toute ma vie au même endroit, j'ai besoin du changement comme le sportif a besoin d'adrénaline mais il ne faut pas se raconter d'histoires : L'expatriation c’est du sport.

Je vois souvent des gens qui jalousent le statut d'« expats ». Ils nous voient parmi eux faire un travail qu'ils estiment pouvoir faire et pensent « Pourquoi lui et pas moi ? »

Je leur conseille toujours de tenter l'expérience mais les obstacles surgissent immédiatement : Je suis très mauvais en langues, la famille, les amis, bref tous les points évoqués plus haut. Ce qu'ils voudraient c'est être «expat » dans leur pays.

Ça a peu de chances de se produire.

Il y a un aspect plus sournois à l'expatriation. De temps en temps on est posté dans un pays dont on tombe amoureux. Quatre ans plus tard on est transporté ailleurs avec une nostalgie d'une vie.

Il y a même encore plus pervers. Sur la durée il nous manque les fromages français, la générosité grecque, la slavitude russe, la philosophie burkinabèse, le je-m’en-foutisme Tchèque, la générosité roumaine (différente de la grecque) etc. etc. etc. et l'on finit par avoir la nostalgie d'un pays qui n'existe pas.

Repost 0
Published by John Smith Images - dans Expatriation Le Petit Journal
commenter cet article
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 13:14

Quatre jeunes au volant d'une grosse cylindrée allemande se sont tués en percutant un camion.

Ils avaient bu, étaient en excès de vitesse et avaient un trajet de 10 minutes à faire (à vitesse normale). La ville organise une cérémonie d'hommage. Je ne peux m'empêcher de trouver cela complètement stupide : Qu'auraient dit les habitants de Magny le Désert si ces jeunes avaient tués des enfants ?

Ce fait divers réunit tant de facteurs classiques de la vie d'une province française telle que je l'ai vécue que je ne peux m'empêcher de le trouver fascinant comme cas d'école.

Les résultats des dernières élections font apparaître un fort vote à l'extrême droite : 35,20 % au premier tour des régionales de 2015 si l'on additionne les voix de la liste « Debout la France » et celles du « Front National ».

Ce cas d'école me conforte dans l'opinion qu'il y a bien un rapport direct entre la popularité de l'extrême droite et la stupidité des électeurs.

Il y a évidemment des électeurs d'extrême droite qui ne sont pas des imbéciles mais, dans le meilleur des cas, l'électeur d'extrême droite recherche une solution simple (simpliste, en réalité) à un problème complexe. Il accepte aussi de voter pour un parti dont le dirigeant a hérité de sa fonction. Cela ne fait pas honneur à la capacité de réflexion de l'électeur de l'extrême droite.

Dans un prochain billet je partirai du principe que l'électeur d'extrême droite a abdiqué de sa faculté de raisonnement (en bref est « stupide ») pour voir où mène cette hypothèse.

Repost 0
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 12:12

Quatre jeunes de Magny le Désert ont trouvé la mort dans un accident de la route.

Voir le lien :

http://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/accident-de-magny-le-desert-la-vitesse-serait-en-cause-4050662

Ils avaient bu, roulaient en excès de vitesse et ont percuté un camion. Tous morts.

Le village organise une cérémonie d'hommages aux victimes.

C'est gentil.

Qu'auraient fait les habitants de Magny le Désert si, au lieu du camion, ils avaient percuté un groupe d'enfants en vélo ?


Ou votre femme ?





Repost 0
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 11:55

En réponse à des lectrices très doctes et très savantes.

Une lectrice de mon blog me reproche d'aimer des séries TV aussi stupides et machos que « Ligthing Point » (« Alien Surf Girls » pour les intimes).

J'ai pensé à elle l'autre jour en regardant la télé à l'hôtel.

C'était « Game of Thrones ». Il y avait ce gros mec velu qui était attaché sur une croix. Un autre gros mec velu le torturait. En temps réel.

Sur l'autre chaîne, je pouvais regarder « Forever » saison 1 épisode « Extasy of agony ». Il y avait ce gros mec velu qui torturait un autre gros mec velu attaché sur une croix.

Sur une troisième chaîne dans « Killjoys », pilote de la saison 1, une héroïne manga marche dans le désert. Ensuite, (oui, vous avez deviné) un gros mec velu qui torturait un autre gros mec velu attaché sur une croix.

Heureusement l'héroïne manga arrive et libère le torturé, tout va bien. La scène de torture était filmée avec plus de réalisme et de vraisemblance que le combat et la libération.

Scène 4 : L 'héroïne manga papote avec son side man pendant que son partenaire (pour des raisons incompréhensibles à mon ignorante personne) embarque sur un vaisseau spatial. Problème : sur un arrière-plan de gros mecs poilus s'envoyant de grands coups de poings et de pieds en pleine figure devant une troupe de gros mecs poilus hilares, le premier plan déverse un discours (fait par un gros mec velu à d'autres gros mecs poilus) du genre « and until then we own you. So every fight you win will help you pay for your passage ».

J'ai éteint la télé.

Pour comparer voici le scénario de « Alien Surf Girls ».

Les Aliens existent.

Ils envahissent la Terre.

Ce ne sont pas de petits hommes verts, ils viennent sous forme de Jessica Green et Lucy Fry.

Ils ne viennent pas surt Terre pour violer les femmes où torturer les hommes mais… faire du surf (je jure que c'est vrai).

Pas un seul gros mec poilu torturé par d'autres gros mecs poilus ni de jeune et jolie femme violée par qui que ce soit.

Terriblement macho et d'ailleurs il n'y a qu'une seule saison pour manque d'audience.

Game of Thrones, on en est à combien ? Je veux dire combien de viols, combien de tortures, combien de saisons ?

Repost 0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 16:40

Je me moque beaucoup des gens qui achètent un âne dans un sac, comme ceux qui ont signé avec leur banquier un prêt à taux variable.

C'est facile de se moquer mais plus compliqué de faire mieux.

Achetons un billet de cinéma.

Qui sait de quoi le film sera fait, s'il n'est pas ridiculement mauvais ou prétentieux avec la fille de l'acteur qui est actrice ou le neveu de l'actrice à la réalisation, tout cela sur scénario indigent ? C’est même pire qu'acheter un âne dans un sac si on réfléchit.

J'ai été voir le dernier Starwar pour ne pas être 100 % déçu. En échange de mon bon argent j'ai deux billets qui me permettent de m’asseoir à une bonne place, jusque là tout va bien.

Kabooo !!! J'ai droit à 20minutes de publicité tonitruante, vulgaire et méchante. Je conseille d'ailleurs à mes amies de boycotter la marque de café vantée par George Clooney, cela fait longtemps que je n'avais rien vu d'aussi bêtement toxique.

Ouf, c'est fini, j'ai survécu à cette pénible épreuve. Le film va commencer.

Pas du tout, j'ai droit à 20 minutes de bandes annonces. Des gros mecs poilus qui tirent sur d'autres gros mecs poilus en disant des choses comme « On ne tourne pas le dos à l'Amérique » (watch me) ou « Si vous ne le faites pas ils n'auront aucune aide» (ben ils sont mal barrés). 125 morts sanguinolents en 20 minutes. A titre de comparaison, on voit dans le même temps 0 orgasmes.

On voit des femmes, pas de problème, mais elles passent leur temps à dire des saloperies sur leurs mecs (s'il ne te plaît pas pourquoi t'en change pas ?) et leurs copines. Ça me rassure, mes copines sont exceptionnelles.

C'est fini ?

Non pas du tout on a droit à encore un peu de pub avec (encore????) George qui nous emmerde, et l'autre qui tombe les filles parce qu'il boit du Whisky comme ci-comme ça (elles sont vraiment connes, non?) ou a une voiture rouge dans laquelle personne, sauf un yogi confirmé, ne peut s’asseoir (j'ai essayé, c'est pire que les sièges d'Air France).

Je commence à hurler à la mort mais le film commence. Je l'ai trouvé bien mais je n'y suis pas retourné.

La morale de cette histoire ? Aller au cinéma c'est acheter un âne dans un sac ET donner du bon argent pour avoir le droit de se faire farcir la tête par des conneries que l'on a pas choisies. J'y vais environ une fois tous les 5 ans. 17€ en 5 ans ça fait 3€40 par an pour deux. Ça va, je résiste.

Repost 0
Published by John Smith Images - dans Cinéma Publicité Propagande
commenter cet article
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 09:12

Sur Facebook une de mes amies publie la citation suivante :

« I used to walk into a room and wonder if they liked me. Now I wonder if I like them. »

Parfois c'est un « Oui ! » et tout va bien. Parfois, c'est un « Non ! » et il ne faut pas oublier de sortir le plus rapidement possible.

La plupart du temps c'est un « Je ne sais pas trop ».

C'est assez facile de savoir si vous devez rester dans ce cas. Voici quelques règles faciles à mettre en œuvre, enrichissantes et qui vous rendront populaires.

On peut tout résumer par un « Regardez les gens ».

Regardons comme ils se comportent les uns envers les autres. Sans s'engager, observons.

N'étant pas engagés nous aurons plus de détachement.

Ce type qui pose une question mais n'écoute pas la réponse, à éviter, évidemment. Quelle sorte de relation peut-on débuter ?

Celui qui s'en prend à la tête de turc du groupe, simplement parce qu'il peut le faire ? À éviter : Il finira par s'en prendre à nous s'il peut le faire et de toutes façons avons-nous envie de fréquenter ce genre de brutes ?

La copine de la brute ci-dessus ? À éviter : Elle est au moins complice.

Le groupe qui adule la brute ? A éviter : Veules avec les puissants méchants envers les faibles… Quelle horreur !

La femme qui discute avec l'arriviste mal parvenu ? Elle a vraiment l'air de se foutre de sa gueule, à voir…

Évitons aussi celui qui répond à vos questions mais ne vous en pose aucune. Attention ! Ne pas répondre aux questions qu'il ne pose pas mais écouter ses réponses avec attention nous verrons pourquoi plus bas.

La soirée avance, nous commençons à avoir une idée plus claire de la situation. Nous pouvons d'une façon générale éviter tous ceux qui refusent aux autres ce qu'ils veulent pour eux-mêmes.

A éviter donc les religieux qui veulent une chose pour eux les hommes mais pas pour les femmes. A éviter aussi les gens d'extrême-droite qui veulent une chose pour eux, les blancs, mais pas pour les autres. Ils finiront toujours par vouloir quelque chose pour eux qu'ils nous refuseront.

A éviter les fayots qui veulent s'approprier une part du gâteau mais ne la partageront qu'avec ceux qui les fayoteront. A éviter donc ceux qui font du réseau.

Il ne reste plus personne ? Bienvenue dans le club.

On passe ainsi beaucoup de temps à écouter les expériences humaines de nos contemporains et elles sont intéressantes. J'ai aussi dit que si nous fonctionnons de cette façon nous deviendrons étrangement populaire. C'est simple à comprendre, nous écoutons. Comme les bourreaux qui ont besoin de victimes, les vaniteux et les gens peu sûrs d'eux ont besoin d'un auditoire. Ils nous rechercheront parce que nous les mettons en valeur. Les gens se mettront à rechercher notre compagnie, c'est assez drôle.

Si les femmes appliquaient cette méthode le nombre de femmes battues serait infiniment moindre. Y a-t-il un homme violent qui ne rentre pas dans une des catégories à éviter ci-dessus ?

Repost 0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 09:13

Tout le texte ci-dessous qui n'est pas surligné en jaune est publié sur une page Facebook. Mes réflexions sur le sujet sont en gras. La fin m'a paru sans intérêt mais le texte complet est visible sur

https://www.facebook.com/fcottel?fref=ts

Début du texte original.

Un parallèle de JP Grumberg en écho à l'article de Alain Deneault sur la médiocratie:

"Je ne crois pas que le monde occidental tourne mieux depuis que le politiquement correct a envahi les pensées et les paroles, pour dicter ce qui se dit et ne se dit pas, ce qui se pense et ne se pense pas.

Vous avez le droit de penser ce que vous voulez. Vos interlocuteurs aussi.

Je vois au contraire plus de misère, plus de frustration, plus de ressentiment et de division chez ceux qui ne peuvent plus dire ce qu’ils ont à dire, penser ce qu’ils ont à pensent, de peur de se faire insulter, diaboliser, marginaliser, voire dans les pays passablement répressifs comme la France, poursuivre en justice et condamner.

Vous faites une confusion : Il est interdit de dire PUBLIQUEMENT certaines choses, c'est à dire dans un média ou un programme. En privé, vous avez le droit de penser et de dire ce que vous voulez.

Je pense à tous ceux qui n’ont pas ma force de caractère et qui craignent de se faire traiter de facho, de sexiste, d’homophobe, de raciste, de nul, d’islamophobe, d’extrémiste, ou de xénophobe.

N'y a-t-il pas ici une dissymétrie ? Pourquoi auriez-vous le droit de traiter des millions d'êtres humains de sous-hommes ou de bises-nounours et pourquoi n'auraient-ils pas le droit de vous traiter de facho ? Si vous avez le droit de dire ce que vous voulez, pourquoi ne l'auraien t-ils pas aussi ?

Les ayatollahs de la pensée unique – la quasi totalité des journalistes et des rédactions, empoisonnent le monde et ne le rendent pas meilleur. Ces fossiles du stalinisme terrorisent les gens pour imposer un couvre feu de l’esprit qui nivelle les autres par leur bas.

Ce ne sont pas des fossiles du seul stalinisme. Ce sont aussi des fossiles du maccarthysme. Du fascisme. Quel régime appelez-vous de vos vœux ?

Cela dit je suis d'accord avec vous que les médias mentent mais sur bien d'autres sujets.

Pas moi, car j’ai le cuir tellement épais qu’ils ne m’atteignent pas, mais les autres, tous les autres, qui ont mon affection et mon soutien, qui sont moins solides, plus fragiles, mais dont la réflexion est plus élaborée et riche que les médiocres tyrans auto-suffisants qui ont pris le pouvoir.

Si vous pensez que je suis auto-suffisant vous avez probablement raison. Si vous pensez que je suis médiocre vous vous fourrez le doigt dans l’œil jusqu'à l'omoplate et si vous pensez que j'ai un quelconque pouvoir vous êtes dans l'erreur totale.

J’en connais quelques uns, de ces journalistes en vue, des Aymeric Caron, qui n’ont jamais articulé un seul argument mais se posent en autorité du prêt à condamner. S’ils insultent l’auteur qui dit ce qu’ils n’aiment pas, c’est par défaut.

« Pour La Bruyère, explique le philosophe québécois Alain Deneault (dont les idées économiques sont par ailleurs hasardeuses), le médiocre apparaissait souvent sous la forme d’un rusé qui se faufile parmi des gens méritants et compétents » … mais avec « Marx … le médiocre devient le référent de tout un système ».

Wow ! Vous avez la citation de Marx ? Je SUIS intéressé.

Et de cette médiocrité est né le politiquement correct, du politiquement correct la dictature des médiocres, qui fait trembler les gens méritants et compétents.

Mais non, vous l'avez dit plus haut: Ceux qui ont des couilles grosses comme des melons (vous peut-être) osent et peuvent dire ce qu'ils veulent. Ce sont les autres, les médiocres, qui tremblent. Forcément puisqu'ils tremblent…

Pour le bénéfice de qui, de quoi ? Du néant. Du vide.

Non, au bénéfice des puissants mais comme il faut des avoir couilles pour s'en prendre aux puissants on s'en prend aux autres.

Car la gauche a voulu faire table rase du passé, imposer sa pensée, pour fabriquer un nouveau futur, un homme nouveau, une société nouvelle. Mais ne crée pas qui veut…

Pas la gauche, LES COMMUNISTES. Vous faites toujours cette confusion. Par manque d’honnêteté ou par manque de capacité d'analyse ?

La suite de votre texte n'a plus de logique, vous partez sur des bases fausses. On peut montrer que l'eau est sèche avec des bases fausses.

Repost 0
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 08:18

Hier j'ai écouté la radio. Ne vous moquez pas de moi, c'était intéressant.

J'ai entendu que la Bourse avait baissé parce que les raisons de s'inquiéter ne manquaient pas.

Tout d'abord il y a l'inflation qui n'arrive pas à repartir en Europe et en plus le prix du baril de pétrole n'arrête pas de baisser.

C'est juste moi ou on vit une époque formidable ?

Repost 0
Published by John Smith Images - dans politique société Propagande
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de johnsmithimages.over-blog.com
  • Le blog de johnsmithimages.over-blog.com
  • : Un blog destiné à ne pas être lu pour écrire tout les secrets du monde
  • Contact

Recherche

Liens