Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 10:16

Une lectrice me demande en privé pourquoi je ne poste plus sur le féminisme. Je lui réponds par une anecdote qui me paraît intéressante.

 

Dans le train entre Marseille et Toulon, un groupe de jeunes entre 18 et 23 ans discute.

 

Une fille montre à sa copine les chaussures qu'elle a achetées dans l’après-midi. De taille 38 précise-t-elle en réponse à son amie. Elle montre ensuite une autre paire. L'amie remarque que c'est du 40. Un garçon intervient

« -Tu fais du 38 et tu achètes du 40? »

 

La jeune fille explique alors très simplement, factuellement, que le 38 c'est sa pointure pour les chaussures plates mais que les autres sont des chaussures à hauts talons et que, comme le poids du corps repose entièrement sur la pointe, ça dilate le pied : il faut prendre plus grand.

 

Les garçons semblent découvrir un univers dont ils ignoraient l'existence. Ils en sont vaguement gênés.

 

Un peu plus tard, une fille demande pourquoi Martine n'est pas venue. Une amie lui répond qu'elle était fatiguée, elle a préféré rester chez elle. Cela déclenche la réaction « Elle a une maladie de fille » d'un des garçons. La réponse « Ouais ben si t'avais une maladie de fille tu serais pas chez toi tu serais à l’hôpital ! » déclenchera le fou-rire de la gente féminine.

Les garçons évitent de se regarder, gênés, encore une fois.

 

Encore un peu plus tard un garçon demande à la fille des chaussures si elle viendra à la soirée de Samedi. Elle répond par la négative, son amie expliquant qu'elle ira voir Clément. Étonnement généralisé puisqu’il est de notoriété publique qu’ils ont rompu. « Tu a cassé avec lui mais tu passes le Samedi soir avec lui ? » lancera le garçon intéressé par la taille des chaussures. « Cherchez l'erreur » ajoute-t-il.

La jeune femme explique toujours factuellement qu'elle « ne veut pas le laisser comme ça », qu'elle veut « finir proprement », qu'elle sait que c'est fini « mais pour lui c'est pas si clair ».

Les filles se lancent dans un concert de « C'est compliqué..., c'est pas toi c'est moi... (rires) » goguenards.

Les garçons qui ont déjà dû entendre ça dans la bouche de leurs copines sont atterrés par tant de duplicité.

 

Ces jeunes femmes font plus pour l'égalité hommes-femmes que tous les groupes « féministes » que j'ai pu voir. Elles ne se reconnaissent pourtant pas forcément dans le féminisme moderne.

 

Moi non plus.

Repost 0
Published by John Smith Images - dans Féminisme
commenter cet article
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 07:35

Dans un billet précédent je confiais aimer les Russes parce qu'ils me donnaient toujours raison. Les Américains sont encore plus forts.

 

J'ai dit et redit ici qu'il me paraissait malsain pour une électrice un peu futée de voter pour un(e) milliardaire conservateur (trice). L'élection américaine vient de démontrer que les milliardaires conservateurs (trices) sont tout aussi corrompus que les autres, font comme tout le monde du népotisme une méthode de gouvernement et d'une façon générale n'arrangent pas les problèmes des femmes.

 

J'ai dit et redit ici que les religieux sont des gens dangereux parce que leurs décisions sont fondées sur une échelle de valeurs bizarres, en particulier sur le corps des femmes dont ils veulent confier la gestion aux hommes (de toutes les idées bizarres, celle-ci tient le pompon).

Là encore, Mr. Donald Trump prouve ma perspicacité : Il vient de faire voter une loi interdisant à l’État de financer des associations qui soutiennent l'avortement.

 

Curieusement cette loi fait moins de bruit que la sortie des USA d'un pacte non existant ou la menace de taxer les importations.

J'ai dit et redit ici qu'il fallait taxer les importations venant de pays dont le droit social est inexistant. Encore une fois les Américains prouvent la pertinence de cette idée.

 

J'ai dit et redit ici qu'être de gauche ne signifiait pas avoir zéro couilles et qu'à systématiquement baisser culotte devant les diktats des multinationales ou des églises, les politiques faisaient le lit du populisme et de l'intégrisme. Là encore Mr. Trump démontre encore une fois que j'avais raison.

 

Qu'il en soit ici remercié.

Repost 0
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 12:45

Dans un billet précédent je soutenais qu'une femme religieuse est, comme un juif nazi, une brebis égarée.

 

En dépénalisant les violence conjugales sous la pression de l'église orthodoxe les Russes me donnent raison.

 

Je ne peux m'empêcher de faire le rapprochement avec les 42 % de femmes qui ont voté pour Mr. Trump récemment ainsi qu'au 15 % de femmes opposées à ce même Donald Trump qui n'ont pas voté. Elles vont le regretter.

 

Si vous êtes tentées chères lectrices de voter pour une milliardaire conservatrice (ou de ne pas voter du tout), libre à vous.

 

Libre à vous mais ne venez pas ensuite vous plaindre que le monde est trop méchant. Vous aurez contribuer à le faire ce qu'il sera.

 

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/01/26/contre-les-valeurs-occidentales-la-russie-depenalise-les-violences-domestiques_5069197_3214.html

 

 

Repost 0
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 13:40

Les femmes ont organisé une marche pour protester contre la politique de Donald Trump à leur égard en particulier.

D'un autre côté 42 % des votantes ont voté pour Trump. De plus seuls 55 % des électeurs ont participé au vote. Donc 25 % de femmes se sont abstenues. Si l'on reprend le même chiffre que les votantes cela fait 15 % de femmes opposées à Mr. Trump qui ont préféré aller à la pêche.

 

Alors bon, c’est bien gentil de pleurnicher et de se plaindre, Mesdames (et Messieurs, cela vaut aussi pour les hommes qui ne sont pas pro Trump), c'est bien gentil de se plaindre mais il aurait été plus efficace de se remuer un peu.

 

Cela aurait été plus efficace et sans doute plus malin.

Parce que Mesdames et Messieurs les abstentionnistes, s'il y avait une élection dont on savait à l'avance (je le savais, moi qui vit en Europe Centrale et n'ai pas la télé, comment pouvez-vous faire semblant de ne pas le savoir?), s'il y avait une élection dont on savait qu'il fallait voter contre un candidat c'était bien celle-ci.

 

Alors voilà, pleurnichez tout ce que vous voudrez, la situation est celle que vous avez laissée se créer.

 

Amusez-vous bien à garder vos bébés.

 

 

Repost 0
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 08:46

Je remercie toutes mes interlocutrices féministes (au sens que je donne à ce mot plus bas) qui m'ont permis d'y voir plus clair.

Les gens qui savent que les hommes ont plus de droits et moins de devoir que les femmes sont des adeptes du machisme (lire « gros cons »).

Ceux et celles qui veulent que les hommes et les femmes soient égaux tout simplement sont des humanistes.

Celles et ceux qui veulent que les femmes aient plus de droits et plus de pouvoir que les hommes sont des féministes.

Donc en résumé ils faut éviter les premiers et les derniers pour rester entre gens raisonnables. Dont acte.

Repost 0
Published by John Smith Images - dans Féminisme
commenter cet article
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 08:30

Un de mes billets dans lequel j'écrivais « (…) Une femme catholique est comme un Maghrébin d'extrême droite ou un Juif nazi : une brebis égarée » me vaut de nombreuse critiques de la part de mes amies féministes.

 

Permettez-moi de préciser ma pensée par une anecdote que je trouve significative :

 

L'autre jour, j'ai visité une église. Au moment de sortir une jeune fille (très jolie au demeurant) se retourne et fait un signe de croix-génuflexion.

 

Sait-elle cette jolie jeune fille que la volonté de l'église pour elle n'est pas sa volonté à elle ?

Sait-elle que l'église souhaite lui interdire le sexe avant le mariage?

Sait-elle que l'église souhaite lui interdire la contraception, la transformant ainsi en poule pondeuse ?

Sait-elle que si son beau père viole sa fille de 9 ans et qu'elle fait avorter cette pauvre enfant elles seront toutes deux excommuniées ainsi que le médecin ayant pratiqué l'intervention ?

Sait-elle que le violeur en revanche est pardonné ?

 

Tous les faits relatés ci-dessus sont authentiques et vérifiables. Je suis même en dessous de la réalité :

L'église polonaise a tenté de passer une loi interdisant l'avortement même en cas de viol. Je ne sais pas si ça a marché.

La vie de la fillette de 9 ans était menacée en cas d’accouchement.

 

Je persiste et je signe, Mesdames. Une femme catholique, protestante, musulmane ou autre est une brebis égarée. Qu'elles se jettent dans les bras de ceux qui ne souhaitent que restreindre leur liberté est au-delà de ma modeste compréhension.

 

Ce dont je suis certain c'est qu'il y a contradiction à être féministe et croyante.

Repost 0
Published by John Smith Images - dans Religion Féminisme
commenter cet article
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 10:53

Le lien suivant devrait être distribué dans toutes les écoles :

http://www.20minutes.fr/societe/1933431-20160929-brochure-anti-ivg-diffusee-lycees-privees-fait-polemique

Cela prouve, s'il en était besoin, mesdames, que la religion catholique est aussi féministe sinon plus que l'Islam.

Cela prouve aussi qu'une femme catholique (ou musulmane ou…) est comme un arabe d’extrême droite ou un juif nazi : une brebis égarée.

Malgré tout il y a un grand nombre de femmes catholiques. Comment les défendre ?


Pourquoi les défendre ?

Repost 0
3 février 2016 3 03 /02 /février /2016 09:12

Sur Facebook une de mes amies publie la citation suivante :

« I used to walk into a room and wonder if they liked me. Now I wonder if I like them. »

Parfois c'est un « Oui ! » et tout va bien. Parfois, c'est un « Non ! » et il ne faut pas oublier de sortir le plus rapidement possible.

La plupart du temps c'est un « Je ne sais pas trop ».

C'est assez facile de savoir si vous devez rester dans ce cas. Voici quelques règles faciles à mettre en œuvre, enrichissantes et qui vous rendront populaires.

On peut tout résumer par un « Regardez les gens ».

Regardons comme ils se comportent les uns envers les autres. Sans s'engager, observons.

N'étant pas engagés nous aurons plus de détachement.

Ce type qui pose une question mais n'écoute pas la réponse, à éviter, évidemment. Quelle sorte de relation peut-on débuter ?

Celui qui s'en prend à la tête de turc du groupe, simplement parce qu'il peut le faire ? À éviter : Il finira par s'en prendre à nous s'il peut le faire et de toutes façons avons-nous envie de fréquenter ce genre de brutes ?

La copine de la brute ci-dessus ? À éviter : Elle est au moins complice.

Le groupe qui adule la brute ? A éviter : Veules avec les puissants méchants envers les faibles… Quelle horreur !

La femme qui discute avec l'arriviste mal parvenu ? Elle a vraiment l'air de se foutre de sa gueule, à voir…

Évitons aussi celui qui répond à vos questions mais ne vous en pose aucune. Attention ! Ne pas répondre aux questions qu'il ne pose pas mais écouter ses réponses avec attention nous verrons pourquoi plus bas.

La soirée avance, nous commençons à avoir une idée plus claire de la situation. Nous pouvons d'une façon générale éviter tous ceux qui refusent aux autres ce qu'ils veulent pour eux-mêmes.

A éviter donc les religieux qui veulent une chose pour eux les hommes mais pas pour les femmes. A éviter aussi les gens d'extrême-droite qui veulent une chose pour eux, les blancs, mais pas pour les autres. Ils finiront toujours par vouloir quelque chose pour eux qu'ils nous refuseront.

A éviter les fayots qui veulent s'approprier une part du gâteau mais ne la partageront qu'avec ceux qui les fayoteront. A éviter donc ceux qui font du réseau.

Il ne reste plus personne ? Bienvenue dans le club.

On passe ainsi beaucoup de temps à écouter les expériences humaines de nos contemporains et elles sont intéressantes. J'ai aussi dit que si nous fonctionnons de cette façon nous deviendrons étrangement populaire. C'est simple à comprendre, nous écoutons. Comme les bourreaux qui ont besoin de victimes, les vaniteux et les gens peu sûrs d'eux ont besoin d'un auditoire. Ils nous rechercheront parce que nous les mettons en valeur. Les gens se mettront à rechercher notre compagnie, c'est assez drôle.

Si les femmes appliquaient cette méthode le nombre de femmes battues serait infiniment moindre. Y a-t-il un homme violent qui ne rentre pas dans une des catégories à éviter ci-dessus ?

Repost 0
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 20:36

Le paradoxe du Prince Charmant enfin expliqué grâce à la programmation orientée objet.

En Programmation Orientée Objet (POO pour les intimes), tout est objet. Homme, Prince, PrinceCharmant peuvent être considérés comme des objets. Le Prince Charmant étant un Prince et le Prince étant un Homme, le Prince Charmant est un Homme doté d'attributs et de méthodes un peu différents.

Une des particularité du Prince Charmant c'est d'avoir son booléen « bonAuLit » initialisé à « true » alors que chez l'Homme ou le Prince il peut être vrai ou faux. Il en va de même pour les booléens « beauGosse » et « fidele ».

Pour initialiser son booléen bonAuLit à true PrinceCharmant utilise une méthode

public void pratiqueSouventSexe(PARTNER partenaire)

On remarque immédiatement qu'il faut au PrinceCharmant une méthode pour trouver des membres de la classe PARTNER pour les utiliser dans la méthode pratiqueSouventSexe(PARTNER partenaire), ce sera la méthode

public PARTNER deSeduction()

Malheureusement cette méthode doit être « public » car sinon elle ne serait utilisable que par les autres instances de PrinceCharmant ce qui n'a pas de sens. Mais si cette méthode deSeduction() est « public » elle peut être appelée par tous les partenaires et cela remet le booléen « fidele » à faux.

En clair mes chères amies il semble impossible d'avoir un Prince Charmant dont les attributs bonAuLit et fidele sont fixés tous deux définitivement à vrai.

Ou comme le disent mes amies gays : « We are not in wonderland anymore, Alice ! »

Repost 0
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 11:15

Il y a un sujet que je ne vois jamais abordé par les blogs et les discussions féministes.

La scène du professeur d'université masculin de plus de 45 ans entouré d'une nuée de jeunes et jolies filles de 22 ans sur le sentier de la guerre habillées pour séduire me semble bien plus fréquente que sa réciproque. Pourquoi ?

Sur la place de la Sorbonne, Paris, France, à gauche en regardant l'entrée de la fac, il y a un café dont les fenêtres sont toujours voilées d'épais rideaux. C'est l'étape suivante du processus décrit ci-dessus. Vous pourrez le vérifier par vous-même : 98 % des enseignants sont hommes. 99,99 % des étudiants sont des jeunes femmes. Pourquoi ?

Repost 0
Published by John Smith Images - dans Féminisme
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de johnsmithimages.over-blog.com
  • Le blog de johnsmithimages.over-blog.com
  • : Un blog destiné à ne pas être lu pour écrire tout les secrets du monde
  • Contact

Recherche

Liens