Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 09:03

Ce billet fait suite au billet concernant l'équeutage du haricot.

Notre pensée scientifique a souvent pêché par égocentrisme. Ne pensions-nous pas que la Terre était le centre de l'Univers ? Résultat, elle n'est qu'une minuscule partie du système solaire qui n'est qu'un infime morceau de notre galaxie cette dernière contenant des milliards de milliasses de milliards de milliards de galaxies toutes semblables.

J’insiste sur ce point car c'est à un saut qualitatif semblable que j'invite mon lecteur : L'erreur d'échelle que nous faisions dans l'espace ne serions-nous pas en train de la refaire avec le temps ?

Imaginons un instant que le présent, le passé et le futur coexistent indépendamment de nous, indépendamment de la perception que nous en avons.

Pour visualiser cela on peut imaginer les différents états de l'univers comme des molécules dans une barre d'acier. Bien rangées les unes à coté des autres. Pour l'instant il n'y a pas de temps. Imaginons que nous frappions avec une baguette sur cette barre d'acier. Une vibration se transmettra de molécule en molécule d'un bout à l'autre de notre barre. Le présent est l'endroit exact atteint par la vibration, le passé les endroits que la vibration a déjà dépassé et le futur les endroits qu'elle n'a pas encore atteints.

Dans cette vision des choses, il n'y a qu'un seul présent, passé et futur possible à chaque instant. Pour rendre compte des résultats de la mécanique quantique nous sommes obligés de considérer qu'il y a plusieurs futurs possibles et que l'intervention de l'observateur, en perturbant le système, l'envoie dans l'un ou l'autre de ces futurs possibles. Sous cette forme cela peut paraître ridicule mais si l'on dit « Un état du système est décrit par un paquet d'ondes et l'intervention de l'observateur force la réduction du paquet d'ondes » cela fait plus sérieux sans être très différent. Cela fait plus sérieux parce que cela exclu les histoires du genre « Yessss !!! il y a un futur dans lequel je me marie avec Jessica Alba ! »

Pour éviter cela je propose d'imaginer un univers vide de vie, comme il l'était (peut-être) avant l'apparition de la vie sur notre planète. Cela nous évitera de retomber dans le piège de l'égocentrisme.

Pour visualiser cette conception de l'univers je propose l’exercice mental suivant : Imaginons un nuage formé de gouttes d'eau. Chaque goutte d'eau serait un état de l'univers de sa création à sa fin, passé, présent, futur. Tous les états possibles coexistent dans ce nuage. Pour l'instant il n'y a pas de temps.

Envoyons un éclair dans le nuage à un bout de ce nuage. Cet éclair se déplace dans le nuage d'un état de l'univers à l'autre selon un parcours plus ou moins imprévisible. Figeons l'éclair au milieu de son parcours dans ce nuage.

Le trajet de l'éclair est notre « ligne de temps ».

La partie déjà parcourue par l'éclair est notre passé, la partie qui reste à parcourir est notre futur et notre présent est juste l'extrême pointe de cet éclair. Comme notre planète n'est qu'une infime chiure de mouche dans un espace gigantesque, notre présent n'est qu'une minuscule goutte d'eau dans un nuage de possibilités.

La naissance de l'éclair serait alors notre big bang. La vitesse de propagation de l'éclair dans le nuage est la vitesse du temps, ou vitesse de l'univers.

Toute cette conception suppose une structure granuleuse (quantique) de l'univers mais c'est une autre histoire.

Repost 0
Published by John Smith Images - dans Physique Quantique Nature du temps.
commenter cet article
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 08:29

Je l'ai déjà dit, et je le redirai : l'équeutage du haricot à cela de bien qu'il occupe la main en laissant l'esprit libre de fantasmer sur d'autres sujets.

Le futur en particulier. Pourquoi ne puis-je pas passer directement à l'état de l'Univers « Avec haricots équeutés » sans passer par l'étape équeutage ? Existe-t-elle seulement cette étape « Avec haricots équeutés » ?

Pour le savoir, c'est assez simple, il suffit d'équeuter les haricots.

Quand j'en serai à l'état de l'Univers « Avec haricots équeutés » où sera l'état « Sans haricots équeutés » ?

Je veux dire, où va le passé, une fois qu'il est passé ?

Il n'y a que trois solutions :

- Il n'existe plus.

- Il existe encore.

- Il s'est transformé en présent.

Par souci de symétrie on doit aussi se poser la question : D'où vient le futur ?

- Il n'existe pas.

- Il existe déjà.

- Il est la prochaine transformation du présent.

Si le futur n'existe pas du tout, on ne voit pas comment il pourrait se mettre à exister. C'est le même histoire que Voltaire avec son passage du rien à quelque chose. Soit il n'y a rien et il ne peut y avoir que toujours rien, soit il y a quelque chose. Donc la première hypothèse paraît difficile à tenir.

La 3ème hypothèse était la théorie dominante la dernière fois que j'ai regardé. Cela veut dire -et pourquoi pas ?- que l'Univers contient en lui-même ce qu'il faut pour changer. Avec cette hypothèse on a du mal à trouver une théorie valable de l'infiniment petit à l'infiniment grand.

La seconde hypothèse est amusante. Elle suppose que les différents états de l'Univers existent et que l'on passe de l'un à l'autre. Le temps alors est une illusion d'optique exactement semblable au cinéma où l'on passe d'une image à l'autre. Cette hypothèse permet de relier l'infiniment petit à l'infiniment grand d'une façon élégante.

Voilà que je suis passé de l'état « Sans haricots équeutés » à l'état « Avec haricots équeutés ».

A suivre avec de l'écossage des petits pois.

Repost 0